Challenge Voile des experts-comptables 2016 : résumé de la seconde journée | CJEC

Challenge Voile des experts-comptables 2016 : résumé de la seconde journée

 

Le 26 août 2016 : deuxième journée de la 26e édition du challenge voile des Experts-Comptables. Après une soirée conviviale qui a été l’occasion d’échanger avec les partenaires et les membres de la profession, nous avons repris le large.

Ce matin le point de rendez-vous était à 9h30 au muillage du bateau, au vieux port de la Rochelle. Nous courrons sur un bateau du type Grand surprise (9 mètres) qui est un excellent bateau pour la compétition et les régates.

Nous sommes tous les deux au poste de l’embarque qui consiste à effectuer les manœuvres du virement de bord tout en alternant solent et spi. Ce poste est assez physique et demande de la concentration pour le réglage des voiles.

La première manche de la journée a démarré vers 11 heures et a consisté en un parcours côtier vers Fort Boyard. La manche a duré 4 heures. Le fort étant situé à proximité de l’ile d’Aix à environ 6 miles nautiques de la Rochelle.

Durant le parcours vers le Fort, notre skipper Emmanuel LEFRAIS nous a fait partager ses connaissances sur les bases du nautisme concernant le bordage des voiles.

A la fin de la première manche, nous passons 16ème à la bouée près du fort. Cependant, nous ne connaissons pas à cette heure notre classement à l’arrivé.

Deuxième course : départ 15h10. Tension au départ ce qui se comprend car on dit souvent que 50% de la régate s’y joue. Deux départs annulés, jusqu’à ce que le jury brandisse à l’ensemble des participants, le pavillon noir. : si un bateau passe la ligne de départ dans la minute précédent le départ, celui-ci est disqualifié. Le troisième départ fut le bon.

Les conditions de navigation sont excellentes avec un vent de 14 nœuds. Le parcours est dit tactique avec de nombreuses manœuvres à effectuer et plusieurs allers-retours entre les bouées situées en mer.

La troisième manche, après une course de 1h30, en parcours côtier également, nous avons dû faire face à une pétole (absence totale de vent). Ce qui nous a amenés à mettre les gaz et mettant le cap sur le port des minimes.

Pour conclure, cette deuxième journée fut intense avec ses 8 heures de régate et nous sentons que notre équipage, les Visigoths, prend de plus en plus ses marques afin de  représenter au mieux l’ANECS-CJEC et ceux qui nous permettent de naviguer : le CSOEC, Sage et  le CGCI.

On espère que le vent sera de retour demain pour la suite de l’aventure.

Agnès et Guillaume