Comment choisir son premier collaborateur ? | CJEC

Comment choisir son premier collaborateur ?

Le moment est venu de recruter votre premier collaborateur. Le choix de celui-ci est crucial pour faire face au développement de l’activité et assurer le succès de votre cabinet. Pour ces raisons, il vous faudra définir clairement le profil du candidat et ne pas prendre de décision à la va-vite. Ces conseils vous aideront à mener au mieux votre recrutement.

Définir le profil de votre futur collaborateur et le canal de recrutement

Déterminez vos besoins en recrutement et essayez de vous poser les questions suivantes :

  • Quel sera l’intitulé du poste ?

  • Quelles seront les missions ?

  • Quelles seront les évolutions possibles ?

  • Quelles compétences devra avoir mon futur collaborateur ? (Formation, années d’expérience, connaissances techniques, etc.)

Choisissez ensuite le contrat de travail. Va-t-il s’agir d’un CDD ? D’un CDI ? D’un contrat en alternance ? (Plutôt d’apprentissage ou de professionnalisation ?)

Une fois la fiche de poste clairement définie, questionnez-vous sur le canal de recrutement que vous allez utiliser. Plusieurs options s’offrent à vous :

  • Les sites d’emploi généralistes

  • Les sites d’emploi spécialisés en comptabilité

  • Votre réseau professionnel

  • Les salons professionnels

  • Faire appel à un cabinet de recrutement. Cette démarche peut vous faire gagner beaucoup de temps car le cabinet sélectionnera pour vous les deux ou trois meilleurs candidats. Faire appel à un expert en recrutement est un choix judicieux lorsqu’il s’agit du premier recrutement et qu’on souhaite éviter les écueils de l’exercice.

La construction d’une offre de services

Donner une orientation stratégique à votre cabinet vous aidera à définir le type de collaborateur dont vous avez besoin. L’ouverture rapide de votre offre sur de nouvelles missions pour vos clients demande, de la part de votre nouvelle recrue, un esprit de conquête, un sens du business et une envie d’entreprendre. La mise en avant d’une expertise sectorielle ou technique vous pousse à vous entourer de profils techniques, passionnés par leur métier. Cette réflexion doit s’opérer sur trois niveaux : court, moyen et long terme, sans jamais privilégier l’un par rapport à l’autre.

Le savoir-être et le savoir-faire

Parce que le savoir-être compte autant que les compétences, il vous faudra être très exigent sur la personnalité de votre futur collaborateur.

La confiance est l’élément essentiel à prendre en compte lorsqu’on embauche son premier collaborateur. Après tout, vous lui confierez votre clientèle et vos dossiers. Nous vous conseillons de vérifier systématiquement les références du candidat pour prendre le moins de risques possibles. La demande des clients évolue mais leur besoin de travailler avec des partenaires de confiance est plus fort que jamais.

Essayez de trouver une personne qui souhaite s’investir sur le long terme. Votre futur collaborateur est un peu comme votre associé lors de la création d’une entreprise. Vous allez commencer une aventure avec lui, connaître des moments forts et rencontrer des obstacles.

Essayez de lister les traits de personnalité que vous ne supportez pas chez les autres et évitez-les. Nous vous conseillons de choisir une personnalité différente de la vôtre mais complémentaire, qui regarde dans la même direction que vous.

Toutefois, pour que la relation soit pérenne et profite à votre cabinet, réfléchissez aussi à ce que vous pourrez apporter à votre premier collaborateur. Cela peut être :

  • Du travail valorisé

  • Une rémunération attractive

  • De l’autonomie

  • La chance de commencer une nouvelle aventure

L’âge et l’expérience

Un des critères importants à considérer lors d’un recrutement est l’âge car celui-ci va généralement de pair avec l’expérience. Allez-vous choisir quelqu’un de plus expérimenté ou un collaborateur plus jeune qu’il vous faudra accompagner professionnellement ? Peut-être un œil neuf sur les choses profitera-t-il à votre business ? Le choix de l’expérience de votre futur collaborateur dépend à la fois de votre temps, de vos moyens et de vos objectifs.

La connaissance des nouvelles technologies

En pleine mutation, la profession de comptable se voit dans l’obligation de revoir son business model. Face à un environnement économique de plus en plus complexe et à de nouvelles normes, les collaborateurs doivent apporter à leurs clients un conseil pluridisciplinaire, une connaissance plus fine de l’entreprise, être capable de diversifier leurs services et de maîtriser le canal numérique.

Les experts-comptables doivent désormais offrir à leurs clients un accès en temps réel à l’ensemble des données comptables et financières de la société (leur permettre de récupérer leur bilan comptable sur smartphone ou tablette par exemple). Ils doivent être en relation permanente avec les clients et être réactifs.

Les expert-comptables apportent à la fois un conseil fiscal, social et financier aux entreprises. Leur périmètre d’action s’élargit et ils doivent apprendre à « vendre » leurs prestations.

Recruter un premier collaborateur est donc un choix crucial. Essayez de prendre le temps de bien définir la personnalité et les compétences du candidat recruté. Toutefois, le recrutement n’étant pas une science exacte, préparez-vous aux éventuelles erreurs de casting.Enfin, veillez à ne pas être trop exigeants et passer à côté de potentiels. N’oubliez pas que, sur le marché de la comptabilité, les candidats sont en position de force !

On avait 3 occurrences de l’expression « erreurs de casting », 2 fois pour dire comment les éviter et 1 fois pour dire que finalement il faut s’y préparer malgré tout. Pas très cohérent. J’ai donc gardé uniquement la 3 occurrences en fin d’article.

Ludovic BESSIERE, National Business Director chez Hays France & Luxembourg