Les jeunes et futurs professionnels sont l’avenir de notre profession ! | CJEC

Les jeunes et futurs professionnels sont l’avenir de notre profession !

Diplômé et inscrit à l’Ordre en 1994, Laurent Benoudiz démarre au sein du cabinet familial qu’il reprend en 2004. En association avec 3 jeunes confrères, le cabinet s’agrandit pour compter une vingtaine de collaborateurs. Diplômé en 2008 du DU de Gestion de Patrimoine de Clermont-Ferrand, son activité est orientée vers l’accompagnement du dirigeant et de son entreprise. Laurent est président de l’Ordre de Paris Ile-de-France depuis décembre 2016.

Cela peut paraître banal, mais au-delà d’une affirmation, c’est pour notre Conseil régional un véritable engagement qui se reflète dans nombre de nos actions.

C’est pour cette raison que nous soutenons avec conviction les actions de l’ANECS et du CJEC pour leurs adhérents et, au-delà, pour tous les stagiaires et jeunes experts-comptables et commissaires aux comptes. Ce soutien se concrétise tout au long de l’année, puisque nous nous efforçons d’associer les équipes régionales de ces deux associations à nos projets.

Ainsi, lorsque nous lançons une réforme du contrôle qualité, il nous semble incontournable de consacrer un moment privilégié à sa présentation aux membres du CJEC.

C’est toujours dans cet esprit d’intégration qu’est organisée deux fois par an l’opération Memento, qui permet à tous les stagiaires d’emprunter les ouvrages nécessaires à la préparation de leurs épreuves du DEC auprès de notre service du stage et ainsi d’apporter un soutien gratuit à tous les futurs professionnels pour leurs examens.

Au même titre, BBusi, notre plateforme de mise en relation entre consoeurs et confrères constitue une aide précieuse pour les jeunes diplômés qui viennent de s’installer. En quelques clics, elle permet de trouver de nouvelles missions, de faire valoir des compétences spécifiques et de développer son réseau.

Lorsque l’Ordre lance INNEST, son premier accélérateur, il nous semble évident d’intégrer à son pool d’experts un maximum de stagiaires et jeunes professionnels, futurs utilisateurs des solutions que développeront les startups accompagnées. C’est par ailleurs une opportunité pour vous de vous impliquer dès aujourd’hui aux côtés des entrepreneurs, de faire évoluer par vos retours leurs solutions et, demain, de disposer des meilleurs outils possibles pour développer votre activité.

Que dire des nouvelles missions ? Vous avez la chance de pouvoir dès aujourd’hui les intégrer à vos pratiques professionnelles, sans devoir modifier vos façons de travailler ou d’envisager la profession. Lancez-vous ! Echangez avec vos consoeurs et confrères pour vous enrichir de leurs retours d’expériences, formez-vous avec des experts, participez aux différents clubs que notre profession vous propose. Tous les clubs de l’Ordre francilien, le club Patrimoine, le Club DAF externalisé et le petit nouveau, le club Transmission, proposent aux membres de l’ANECS et du CJEC des tarifs avantageux, pour faciliter, encore une fois, votre intégration à la vie de l’Ordre.

Vous êtes également les mieux placés pour œuvrer à l’attractivité des professions du chiffre. Vous avez un œil neuf sur nos métiers et vos préoccupations sont proches de celles des futures générations d’actifs. C’est un enjeu capital pour nous tous, notre profession souffre d’un déficit d’image auprès des jeunes, qui n’ont pas conscience de sa diversité et de tous ses attraits.

L’attractivité est un axe prioritaire de notre stratégie, et nous entreprenons de nombreuses actions auprès des étudiants tout au long de l’année. Régulièrement nous associons l’ANECS et le CJEC, qui s’avèrent réellement être nos meilleurs porte-paroles.

Sachez-le, l’Ordre vous accompagne tout au long de votre exercice professionnel, dès maintenant mais aussi plus tard.

Si, et je ne vous le souhaite pas, vous rencontrez des difficultés au cours de votre carrière, nos services régaliens sont à votre disposition.

Vous connaissez déjà bien le service du stage, mais sachez que vous pouvez contacter l’Ordre pour des questions de déontologie, arbitrer et résoudre vos litiges entre confrères ou avec des clients, ou encore pour signaler tous les changements de situation, auprès du service du tableau. Récemment, nous avons souhaité être encore plus attentifs aux difficultés liées à l’épuisement au travail que peuvent rencontrer les professionnels du chiffre, et avons créé le comité solidaire.

Tout cela pour vous assurer du soutien et de l’implication de l’Ordre francilien.

A très bientôt, j’espère, à l’occasion d’un des nombreux temps forts de notre belle profession !