Et si on vous proposait une baguette magique pour vous faire gagner du temps et des clients ? | CJEC

Et si on vous proposait une baguette magique pour vous faire gagner du temps et des clients ?

Oui, je sais cela paraît fou de vous proposer un truc pareil et pourtant… si, pendant le confinemen,t vous aviez pu :

  • garder le contact avec tous vos clients sans passer des heures au téléphone ni écrire d’interminables mails

  • mettre les actions de vos clients en valeur et les aider à sortir de l’ornière

  • leur mettre le sourire sur le visage, alors que la météo économique était plutôt grisouille

  • ne pas vous dire que confinement, télé-travail et période fiscale cumulés, il y a vraiment de quoi devenir dingue…

Non, vous ne rêvez pas, je vous parle d’outils gratuits et disponibles pour tous…

Oui ! je vous parle des réseaux sociaux, formidables médias qui peuvent vous faire gagner pas mal de temps ET aussi fidéliser votre clientèle, tout en faisant mourir d’envie les clients de vos confrères de vous rejoindre pour leur prochain exercice.  Oui ! parce que sur les réseaux sociaux, vous pouvez parler à vraiment beaucoup de clients, de prospects en même temps et ainsi gagner du temps et des clients.

Ok ! vous n’allez pas demain matin faire le buzz sur Snapchat ou sur TikTok. Non seulement, ce n’est pas facile de « faire le clown » face caméra, mais en plus les ados ne sont pas vraiment vos meilleurs prospects en tous cas, pour l’immédiat.

Bien sûr, vous avez un profil Linkedin et peut-être même un compte Twitter, mais si cela ne rapporte pas grand chose, c’est peut-être que vos clients idéaux n’y sont pas (Twitter n’est pas très fréquenté par les coiffeurs et les médecins à ma connaissance…) ou alors que vous ne savez pas trop quoi publier, à part des offres d’emploi, sur votre profil LinkedIn. Parce que sur LinkedIn pour être vu et bien vu, il faut être actif…

Facebook, vous y allez le soir pour vous détendre et vous changer les idées. D’ailleurs, après les scandales concernant les données personnelles, vous y êtes de moins en moins.  Instagram ? OK mais vous n’êtes peut-être pas photographe amateur ni pro et c’est compliqué à comprendre. Les stories ? vous n’allez peut-être pas raconter votre vie aussi ?  Et Pinterest : le média social réservé aux nanas qui font de la couture et cherchent leur plus belle robe de mariée.

J’ai failli oublier YouTube dans ce panorama, ses difficultés d’accès technique et son côté institutionnel dans ce panorama. D’ailleurs, vous avez déjà mis 2 vidéos sur la chaine YouTube du cabinet. Des vidéos faites par des pros et qui reprennent tout ce que vous dites dans la plaquette du cabinet… C’est bizarre, elles sont très peu vues… et il vaut mieux oublier d’en parler…

Et pourtant, vous aimeriez tant que :

  • tous vos clients soient prévenus en même temps et d’un seul coup de toutes les nouveautés que le gouvernement et les institutions ont pu inventer pour gérer la crise économique qui fait suite à la crise sanitaire,

  • que les quelques créateurs d’entreprise qui ont encore envie de monter leur boîte fassent appel en premier lieu à votre cabinet pour les accompagner,

  • que les clients de vos confrères regardent de très très près ce que vous proposez comme informations (promis ! je ne le répéterai pas…) 

Et tout ça c’est possible en utilisant bien les médias sociaux. Allez, je vous livre quelques secrets de community manager :

Facebook, Instagram et  Linkedin, dans une moindre mesure, c’est un peu une garden party. Vos clients y vont, comme vous, pour se détendre ou pour y apprendre des choses. Si vous les faites sourire ou si vous leur apprenez quelque chose d’utile pour eux, ça va marcher, c’est sûr ! Si en plus vous communiquez sur des choses qui font sens pour eux, qui correspondent à leurs valeurs, voire qui ont en plus un petit côté sexy… (oui, vous lisez bien j’ai écrit, un petit côté sexy, je n’ai pas écrit, un côté trash)… je parie que vous allez avoir du succès. Vous n’êtes pas obligé de me croire sur parole, mais s’il vous plait allez voir sur Linkedin le profil de  Anne Schmidt, notaire à Ferrette… ou encore celui de Grégoire Gibault, kiné à Toulouse. (plus connu sous le pseudo de @majormouvement sur Instagram ou sur You Tube). Notaire ou Kinésithérapeute, c’est bien comme job non ?

Sur Instagram, vous n’êtes pas obligé de publier de belles photos. Depuis, quelques mois des comptes qui n’utilisent aucune photo ou presque, font carton plein. Allez voir par exemple @cestbonpourlaplanete : un compte qui donne des astuces d’écologie au quotidien avec presque pas de photos et pourtant près de 6000 abonnés en quelques mois… ou encore @hugodecrypte, 456 K abonnés et des résumés de l’actu tous les jours. C’est d’ailleurs un compte à suivre si vous n’avez pas le temps de lire les infos générales : 2 minutes chrono et vous savez l’essentiel de ce qui s’est passé sur la planète ce jour là… Ok ! sur Instagram, il vaut mieux se mettre aux stories… et je vous promets, il y a plein choses malignes à dire,  plein d’opportunités de montrer en quoi vous êtes différent des autres confrères sans rien dévoiler de votre vie perso. En plus, vous avez le champ libre ! Presque tous vos confrères sont sur Linkedin et c’est plutôt pas très fréquenté sur Instagram… pourtant pas mal de vos clients y sont… youpi ! voilà une belle opportunité !

Si vous vous sentez à l’aise avec la caméra, vous pouvez vous lancer dans la vidéo. Non ! pas la video institutionnelle, mais la vidéo vivante, la vidéo qui apporte des solutions pratiques à vos clients et prospects, la vidéo qui créé du lien avec ses clients et prospects. Pas besoin de matériel compliqué : votre smartphone et un bon micro cravate suffisent (oui… la qualité du son d’une vidéo est plus importante que la qualité de l’image). Soyez naturel, authentique et croyez-moi, vous allez vous créer une belle communauté de fans… et y prendre goût ! La video est le média numéro un sur You Tube bien sûr, mais aussi sur Instagram, Linkedin, Pinterest, Twitter et bien sûr sur Facebook. Quand vous serez à l’aise, formez-vous aux direct live. Un peu de maîtrise des outils et de la technique et à vous le meilleur moyen de garder le contact avec vos clients, même si tout le monde devait rester enfermé dans sa cave !… C’est aussi le meilleur moyen d’être bien vu par les algorithmes de Facebook, You Tube, Linkedin, Instagram et … de fidéliser vos clients… oui, je sais, c’est tentant…

On fait encore un petit tour sur Pinterest ? ce media social peut générer jusqu’à 25 % du trafic d’un site web… Je sais, ça fait rêver quand je dis ça… mais si vous avez beaucoup d’esthéticiennes, de coiffeurs, de boutiques de robes de mariées … ça vaut peut-être le coup de se poser la question d’y être ou de ne pas y être ? de transformer le rêve en réalité ?

 

La recette gagnante sur les réseaux sociaux :

  • connaître les bases #hashtag et @arobase et algorithme, c’est moins compliqué que les IFRS, mais les réseaux sociaux c’est aussi technique que la compta, même si ça paraît simple. Se former avec des pros, ça évite d’avoir des réseaux sociaux qui ressemblent à la compta que tient l’épicier du coin de la rue ;

  • bien choisir un ou deux médias sociaux, en fonction de vos clients et de vos talents,  c’est déjà pas mal ;

  • être régulier, mieux vaut faire court et concis 3 fois par semaine, qu’une longue tartine une fois par mois. Vos clients, qui n’ont pas de temps à perdre, vous remercient et en plus vous mettez l’intelligence artificielle des médias de votre côté ;

  • avoir une stratégie éditoriale,  autrement dit afficher sa singularité et sortir du lot tout en étant intraitable sur le côté pro, ajouter une once de créativité et de sourire, ça ne mange pas de pain au contraire ;

  • faire un calendrier éditorial, c’est super confortable de ne pas se creuser la tête tous les matins pour savoir ce qu’on va bien pouvoir dire d’intelligent et…  ça permet de programmer ses publications et de travailler par lots, gain de temps et de qualité à la clé. Si c’est le bazar parce qu’il y a un virus qui pointe son nez à l’horizon, on peut toujours ajuster le tir ;

  • avoir en tête que les médias sociaux ne servent pas à vendre, ils servent à apporter des solutions, de la valeur à votre communauté et c’est incidemment qu’ils permettent de vendre. Le Pareto des réseaux sociaux, c’est vendre à 20% pas plus… vous risquez de passer pour un marchand de tapis sinon ;

  • intégrer quelques collaborateurs volontaires dans la démarche, ils ont sûrement plein de bonnes idées, et à plusieurs on a plus d’idées qu’à un tout seul ;

  • se former et/ou se faire accompagner par un pro des réseaux sociaux, au moins pour démarrer… ça évite les erreurs et vous ne voudriez tout de même pas véhiculer une image d’à peu près pour votre cabinet ;

  • ne pas attendre de résultat immédiat, les média sociaux c’est plus un investissement à long terme qu’une charge ;)

  • vous y mettre maintenant, parce que sur les médias sociaux ce sont toujours les premiers arrivés qui ont les plus grosses… communautés !

Pascale Bégat

Community manager freelance

Diplômée d’expertise comptable,

Ancienne Présidente section CJEC, Club Experts-Consultants et élue au Conseil régional d’Alsace.

06 07 59 72 91

www.pascale-begat.com

@pascalebegat