Datalisation : la stratégie Data du cabinet | CJEC

Datalisation : la stratégie Data du cabinet

La Data est l’or noir du XXIe siècle…

Le volume de données devrait quadrupler entre 2020 et 2025. Les experts-comptables sont particulièrement touchés par cette révolution technologique.

L’Ordre en a fait le thème de son congrès : “L’expert-comptable au cœur des flux!

Aujourd’hui, beaucoup d’experts-comptables pensent que la donnée utile est stockée dans l’outil de production du cabinet et qu’il est temps de l’exploiter. Malheureusement le centre de gravité de la donnée s’est déplacé !

Le centre des flux ne se trouve désormais plus au sein du cabinet mais directement chez le client. Sous l’impulsion du cloud, toutes les  informations de votre client sont progressivement digitalisées.

Des centaines de flux et des milliers de données transitent chaque jour au sein de son entreprise quelle que soit sa taille.

Le nombre de services en ligne, dont les données peuvent être analysées, est dans une dynamique inflationniste : logiciels de caisse, notes de frais, facturation et gestion de la relation client, achats, néo-banques et SIRH…

Toutes ces plateformes possèdent des gisements de données. Ils misent sur leur exploitation pour un meilleur accompagnement de vos clients. Certains acteurs s’empressent de remonter la chaine de valeur de l’entreprise vers la comptabilité.

Pour conserver la maîtrise de la donnée utile et pour restituer un conseil en temps réel, les cabinets d’expertise comptable n’ont pas le choix. Ils doivent placer un “centralisateur de flux adossé à des outils de gestion directement chez leurs clients. Ce super connecteur doit agréger, pour tenir informé le cabinet en temps réel, les 6 principaux flux de gestion de l’entreprise : facturation, achats, notes de frais, caisse, banque et SIRH… et si possible GRC.

Les données transitent au travers des différents modules de ce capteur si l’expert-comptable les a installés…ou grâce à des API si son client en est déjà équipé.

Évidemment, pour ne pas rompre la chaine d’acheminent traditionnelle, ce centralisateur doit parfaitement s’intégrer à votre outil de production. La diffusion d’un super connecteur représente l’étape indispensable pour organiser l’extraction et l’analyse de la donnée et pour conserver la maitrise des flux.

C’est aussi l’étape la plus fastidieuse de la digitalisation des cabinets !

Pour réussir ce projet, le défi est plus humain que technologique.

La réorganisation des équipes est inévitable pour que le sujet s'instille dans toutes les strates du cabinet.

Les cabinets qui réussissent le projet de flux s’organisent de la façon suivante :

1. Le collaborateur révise et déclare au rythme des échéances fiscales.

2. Avec l’appui de la console d’une console de supervision, le data contrôleur assure la qualité de la donnée transmise au collaborateur.

3. Ce dernier n’a donc pas à se soucier du manque de pièces ou des retards d’acheminements.

4. Pour réaliser son travail, le data contrôleur impose une organisation en positionnant au sein de l’entreprise son “connecteur de flux. Une phase de paramétrage du client appelée “onboarding” est la clé de voute de cette organisation.

5. De son côté, le conseiller clientèle assure la relation client.

6. La qualité des flux garantie par le data contrôleur lui permet de suivre la donnée en temps réelle.

7. Dès que l’occasion se présente, il propose et vend des offres de services en ligne.

8. Enfin les spécialistes, tout comme l’expert-comptable, sont en appui du conseiller clientèle pour réaliser certaines missions quand le niveau de compétences l’exige.

Cette organisation n’empêche absolument pas la proximité client bien au contraire. Avec le temps, l’intelligence artificielle se nichera à tous les niveaux de cette chaine. Elle permettra à chaque acteur de voir ses capacités “augmentées. Cette organisation nécessite aussi de formaliser des offres de services en ligne, en phase avec la capacité contributive des “petitsclients.

Ce sujet DATA a fait l’objet de la 3e Journée d’Échanges de la CEG. Vous pouvez revoir en replay l’ensemble des interventions et des ateliers sur le site de la CEG : www.experts-en-gestion.fr

 

Jérôme CLARYSSE, Président de RCA